Critique

 

Avant que j'oublie (Anne Pauly)

note: 5Un état des lieux minutieux d’une personnalité hors-norme, où l’on s’émeut autant qu’on s’amuse. M.S. - 7 mai 2020

Récit court, fin et drôle, de la relation d’une fille à son père loufoque et excentrique, disparu. Ce premier roman multi-nommé aux prix littéraires, mérite que l’on passe un moment avec lui, petite brèche audacieuse entre la vie et la mort. Anne Pauly, reine de la pirouette, fait toujours mouche.